Les Origines du SUP

That First Glide – The Movie
20 mai 2016

Le Stand Up Paddle, que nous connaissons plus en France sous le nom de “Paddle” , qui signifie en anglais “pagaie”, ou encore “ramer”, mais qui est plus communément appelé outre-atlantique “SUP”, a connu la plus rapide ascension de toute l’histoire des sports de glisse, voici donc ses origines.

Jadis utilisé comme un moyen de déplacement et de transport de marchandises, ce support est bel et bien l’ancêtre des sports de glisse actuels, qui a notamment donné naissance au surf et à la planche à voile.

Du Surf au SUP Surf, en passant par le Paddleboard :

Ancré dans la culture Polynésienne depuis plusieurs centaines années, c’est dans cet archipel du Pacifique Sud que les premiers “supports de glisse” auraient vu le jour. En osmose avec l’océan et la nature, les polynésiens utilisaient ces derniers pour se déplacer d’île en île. Mais ce n’est que d’après les récits de James Cook que nous pouvons fixer une date sur les prémices du “surf”, similaire à celui qui se pratique aujourd’hui. En 1778, ce navigateur britannique jeta l’ancre dans la baie de Kealakekua, aux Îles Sandwich (Hawaii) et vit pour la première fois des indigènes chevauchant des vagues sur ce qui n’était à l’époque que de grandes planches taillées dans des troncs d’arbres. Après la colonisation des îles hawaïennes par les Américains, ces derniers en interdirent la pratique, choqués par la quasi-nudité des autochtones sur leurs planches.

Au début du 20ème siècle, ces planches importées aux États-Unis, que l’on appelle aujourd’hui “paddleboard”, réapparaissent sur les plages Hawaïennes comme un outil lors des opérations de sauvetages en mer. Par la suite, le “paddleboard” se fit connaître grâce à Tom Black qui remporta en 1928 le premier championnat de course de rame sur ces longues planches. Puis, dans les années 40, le légendaire Duke Kahanamoku, l’idole Hawaïen champion de natation remit le surf au goût du jour. Après avoir découvert la beauté de ce sport, l’écrivain d’aventure Jack London, publiera de nombreux articles sur le surf encore méconnu. Les gens affluèrent alors en masse sur les plages de sable blanc pour s’adonner à cette nouvelle discipline, qui s’exporta aux quatre coins du monde, notamment en Australie et sur la Côte Californienne : c’est l’époque des Beach Boys. La rencontre avec ces différents peuples “océaniens” fit très vite évoluer la tendance. Les planches se radicalisèrent, de plus en plus courtes, construites avec des matériaux toujours plus évolués, elles gagnèrent en poids et en solidité : c’est la naissance du surf actuel.

Au milieu des années 60 à Waikiki Beach, John “Pops” Ah Choy et son compère John Zapotocky, devenus des légendes et les pionniers du stand up surfing, décidèrent de prendre une pagaie de canoë pour les aider à prendre les vagues, d’abord en position à genoux puis debout. Mais la discipline ne va pas avoir le succès que nous lui connaissons à ce jour. Par la suite, les fils Ah Choy, Bobby et Leroy, beach boys dans l’âme, continuèrent à utiliser le Stand Up Paddle pour photographier les surfeurs sur les spots.

Laird-Hamilton-Stand-Up-Paddling

Bien qu’étant une activité ancestrale et présente dans le milieu nautique depuis toujours, aussi bien pour le sauvetage, que comme moyen d’entrainement ou de déplacement, ce n’est que plusieurs années plus tard que le Stand Up Paddle fut connu du grand public grâce à Laird Hamilton et Dave Kalama. Adeptes du tow-in, surf tracté par un jet-ski pour faciliter le take-off sur les très grosses vagues, ils remirent le sup surfing au goût du jour en utilisant la pagaie comme moyen de propulsion. La position debout leur conférait une meilleure visibilité pour analyser les vagues au large. Dans le même temps, ils développèrent le “downwind” et la tendance se propagea…le SUP surf était né.

Plus qu’un sport, c’est devenu pour beaucoup, une passion, une culture, un mode de vie, qui va connaître une ascension fulgurante… Accessible à tous, le Stand up paddle se pratique sur différents plans d’eaux : lac, mer, océan ou encore rivière, du cruising au SUP surf en passant par les compétitions de downwind et de beach race, cette nouvelle vague connait un essor sans précédent dans le milieu des sports de glisse. De nouvelles disciplines sont alors apparues grâce à ce support ludique, telles que le SUP en rivière, le Fitness Paddle, le Paddle Yoga, le SUP Polo et bien d’autres … à lire dans notre prochain article.

Si cet article vous a plu, nous vous conseillons de visionner le dvd “That First Glide” qui retrace les origines du Stand Up Paddle et que vous trouverez sur le site internet : http://www.thatfirstglide.com. Vous y verrez de belles images sur les pionniers de notre sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RÉSERVER